Une personne sur deux souffre de stress ! Avec plus de 17 000 participants, le rapport sur le stress établi par le gouvernement fédéral prouve ce que nous percevions déjà depuis longtemps. Une personne sur deux se plaint de ce que le stress ne cesse d'augmenter dans notre société. Une organisation renommée, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) décrit le stress comme l'un des plus grands problèmes du 21e siècle. Il y a de nombreuses raisons à cela. Les situations dans lesquelles nous nous sentons stressés sont principalement les suivantes :

  • Tâches multiples et contraintes multiples
  • Pression permanente (rendez-vous et performance)
  • Interruptions permanentes pendant l'exécution de nos tâches
  • Travail monotone, manquant de variété

Que se passe-t-il dans notre corps lorsque nous sommes stressés ?

Wissenschaft-Bild

Le stress n'est pas un problème purement mental. Quiconque a déjà vécu le stress sait que cet état se manifeste dans notre corps. Chaque situation stressante, peu importe la durée, agit de manière décisive sur nos processus et modes de fonctionnement corporels.

précédent

Notre corps fonctionne comme une centrale électrique

Wissenschaft-Bild

Imaginez que votre corps travaille comme une centrale électrique, laquelle produit de l'énergie en permanence. Comme dans toute production, la centrale produit, outre de l'énergie, également des déchets dont par exemple des substances nocives. Lorsque la centrale tourne à un régime normal, elle parvient à éliminer toutes les substances nocives. Mais si les machines surchauffent en permanence, il s'accumule plus de substances nocives que la centrale ne parvient à en résorber. Le rendement se met donc à baisser.

Dans les situations stressantes, il faut que les centrales électriques de nos cellules, les mitochondries, produisent nettement plus d'énergie qu'en période d'activité normale. Cela a pour conséquence que la quantité de déchets, générés en même temps que l'énergie, augmente elle aussi nettement. Ces déchets ont pour nom les radicaux libres.En période d'activité normale, le corps parvient à neutraliser ces radicaux libres rapidement et intégralement. En état de stress, le nombre de radicaux libres augment tellement que le corps ne parvient plus à les neutraliser.

S'il ne parvient pas à les neutraliser, ils attaquent nos cellules et nos structures cellulaires. La cellule est détruite et ne peut donc plus produire d'énergie. Si cette situation persiste, elle peut avoir des répercussions extrêmes sur notre corps.

Conséquence pour notre performance physique et intellectuelle :
la production d'énergie baisse, nous nous fatiguons rapidement, nous nous sentons épuisés et ne parvenons plus à nous concentrer correctement.
précédent

Processus corporels pendant une activité normale :

A l'état normal, les mitochondries de nos cellules produisent aussi bien de l'énergie que des déchets, les fameux radicaux libres. Les anti-oxydants les dégradent rapidement et entièrement.

Wissenschaft-Bild
  • Les mitochondries sont les centrales électriques de nos cellules.
  • Les radicaux libres sont les déchets générés pendant la production d'énergie.
  • Les anti-oxydants les détruisent rapidement.
précédent

Réactions du corps en situation de stress :

En état de stress, nos cellules doivent produire de plus en plus d'énergie. Cette nécessité génère de plus en plus de produits qu'il faut dégrader. A partir de là, le corps ne parvient plus à les dégrader au rythme de leur production. Les radicaux libres agressent les cellules et restreignent ou détruisent totalement la production d'énergie.

  • En situation de stress les mitochondries produisent plus de radicaux libres que les anti-oxydants ne sont capables d'en dégrader.
  • Ces radicaux libres attaquent les cellules et empêchent ainsi que la production d'énergie se poursuive.
Un excès de radicaux libres représente aussi un stress, le stress oxydatif. précédent

Le stress oxydatif pénalise le corps et l'esprit

Le stress oxydatif est un mécanisme fondamental nuisible agissant au niveau des cellules et des molécules. Les symptômes de stress se manifestent par exemple ainsi :

  • Difficulté à se concentrer,
  • Fatigue ou absence d'énergie,
  • Troubles du sommeil,
  • Transpiration et agitation intérieure.

Le stress oxydatif nous fait aussi vieillir beaucoup plus rapidement et peut à long terme rendre notre corps malade.

Le stress oxydatif permanent réduit la capacité de performance de notre corps !

Le stress oxydatif chronique peut provoquer des inflammations. Les cellules sont endommagées en permanence, ce qui finalement peut avoir des répercussions sur des organes entiers. Les inflammations sont l'une des principales causes et la « pierre fondatrice » de nombreuses pathologies subséquentes :

Wissenschaft-Bild
  • Endommagement et inflammation des vaisseaux pouvant entraîner un affaiblissement de l'appareil cardiovasculaire.
  • Maladies de cœur, Alzheimer ou cancer : ces maladies sont toutes favorisées ou provoquées par une proportion déséquilibrée de radicaux libres.

A cela vient s'ajouter une alliance funeste entre le stress et le surpoids. Non seulement le corps prend plus vite du poids sous l'effet des hormones du stress. Lorsque nous sommes stressés, nous tendons aussi à ne pas nous nourrir correctement. Le cortisol qui est une hormone du stress provoque un transfert des graisses vers l'abdomen, elle fait varier les taux de sucre sanguin et hausse l'émission d'insuline. Tous ces facteurs accroissent à long terme le poids.

Le stress agit aussi sur le psychique !

Le stress chronique fatigue et contribue à un état d'anxiété général. Une sensation de lassitude constitue elle aussi une conséquence typique d'un stress permanent.

Si le sujet est prédisposé, des maladies psychiques peuvent se développer, qui ne font que nous entraîner plus profondément dans la spirale du stress :

Wissenschaft-Bild
  • Absence d'entrain et états d'épuisement intellectuel
  • Syndrome de l'épuisement professionnel ou « dépression de l'épuisement ». Il s'agit d'un état dans lequel l'ensemble de notre organisme est massivement atteint, du niveau cellulaire à celui du mental en passant par les différents organes.
  • Dépression. Il s'agit d'une situation extrême qui requiert dans tous les cas un traitement médical.
précédent
Testez votre stress à l'épreuve

Le saviez-vous…?

...Notre corps n'est génétiquement pas conçu pour répondre aux exigences croissantes d'aujourd'hui.

Plus d'infos ?